Une Image, Une Histoire: Guerrillero Heroico

Che Guevara, Banque de l'image

Une Image, Une Histoire: Guerrillero Heroico

Guerrillero Heroico est le titre de ce portrait du Che, réalisé par Alberto Korda (photographe officiel de Fidel Castro) le 6 mars 1960 à la Havane, lors qu’Ernest Guevara assistait à l’enterrement des victimes de l’explosion de la Coubre.
Ce cliché, considéré comme l’un des plus connus au monde, est devenu symbole de révolution dès 1967, après la mort du Che, lorsque le photographe le montre à l’éditeur Giangiacomo Feltrinelli, qui le diffuse partout dans le monde.

La pellicule d'Alberto Korda, Banque de l'image

La pellicule d’Alberto Korda

Korda raconte ainsi l’instant de sa prise de vue:
« Je me trouvais à quelque dix-huit mètres de la tribune où Fidel prononçait un discours et je tenais à la main un appareil muni d’un court téléobjectif, lorsque je vis le Che s’approcher de la balustrade près de laquelle se tenaient Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. »
« On sent dans son regard une grande colère concentrée, une force extraordinaire dans son expression. »

Le Che, Warhol, 1962, Banque de l'image

Le Che, Warhol, 1962
©Andy Warhol

En 1968, l’image fut utilisée par Andy Warhol pour en faire un tableau lui aussi très célèbre. Le photographe, révolutionnaire convaincu, ne toucha jamais de droit d’auteur sur sa photo vendue à des millions d’exemplaires, jusqu’en 1990,  lorsque la société Smirnoff décide d’utiliser le portrait pour vendre de la vodka. Il décide de poursuivre l’entreprise en justice pour avoir utilisé son cliché dans une publicité.

Il justifiera son attaque en s’expliquant ainsi:
« En tant que partisan des idéaux pour lesquels Che Guevara est mort, je ne suis pas opposé à sa reproduction [celle de la photographie] par ceux qui souhaitent propager sa mémoire et la cause de la justice sociale à travers le monde, mais je suis catégoriquement contre l’exploitation de l’image du Che pour la promotion de produits comme l’alcool, ou pour tout autre objet qui dénigre la réputation du Che. »
Il remporta le procès et reçu un dédommagement de 50 000 $ qu’il reversa au système médical cubain.

Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre et Che Guevara, Banque de l'image

Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre et Che Guevara

Enregistrer

No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading cart ⌛️ ...